Skip to content

Valanja & Andriu Deplazes

(Episode en allemand) ​​Bündner Kunstmuseum, Coire: Valanja a rendez-vous avec "Oranger Kopf und gestreiftes Gewand" d'Andriu Deplazes et elle se demande si c'est une personne en particulier qui est représentée dans le tableau.
Valanja_Andriu Deplazes

MINI-PORTRAIT DE LA / DU JEUNE

Nom: Valanja
Âge: 16 ans

Ton parfum de glace préféré? Je n'ai pas de parfum favori; je les aime tous.
C'est quoi l'odeur de l’été? Quand je peux aller dehors, profiter du beau temps et manger une glace.
Le plus bel endroit du monde? Ma chambre.

MINI-PORTRAIT DE LA / DU JEUNE

Nom: Valanja
Âge: 16 ans

Ton parfum de glace préféré? Je n'ai pas de parfum favori; je les aime tous.
C'est quoi l'odeur de l’été? Quand je peux aller dehors, profiter du beau temps et manger une glace.
Le plus bel endroit du monde? Ma chambre.

MINI-PORTRAIT DE L'ARTISTE

Nom: Andriu Deplazes
Année de naissance: (*1993)

Votre parfum de glace préféré? Parfois moka, mais le plus souvent chocolat.
C'est quoi l'odeur de l’été? Le foin en train de sécher.
Le plus bel endroit du monde? Mon potager en Bourgogne au mois de juin, quand les légumes sont en pleine croissance.

Andriu Deplazes, Oranger Kopf und gestreiftes Gewand, 2021, Tusche und Aquarell auf Papier, Bündner Kunstmuseum Chur

Crédits photo: Andriu Deplazes, Oranger Kopf und gestreiftes Gewand, 2021, Tusche und Aquarell auf Papier, Bündner Kunstmuseum Chur

Artiste: Andriu Deplazes (*1993)
Titre de l’œuvre: Oranger Kopf und gestreiftes Gewand
Année: 2020
Technique: Encre de Chine et aquarelle sur papier
Dimensions: 29.5 x 21 cm
Lieu d’exposition:

Bündner Kunstmuseum, Coire
Bahnhofstrasse 35
7000 Chur / Cuira / Coira"
www.buendner-kunstmuseum.ch

MINI-PORTRAIT DE L'ARTISTE

Nom: Andriu Deplazes
Année de naissance: (*1993)

Votre parfum de glace préféré? Parfois moka, mais le plus souvent chocolat.
C'est quoi l'odeur de l’été? Le foin en train de sécher.
Le plus bel endroit du monde? Mon potager en Bourgogne au mois de juin, quand les légumes sont en pleine croissance.

Transcription de l'épisode

Bonjour, je m’appelle Valanja, j’ai 16 ans et je viens de Coire.

Pour moi, l’art signifie que l’on peut laisser libre cours à ses émotions dans un objet ou simplement sur une feuille de papier.

Aujourd’hui, j’ai rendez-vous avec l’œuvre d’art “Oranger Kopf und gestreiftes Gewand” (Tête orange et robe rayée) d’Andriu Deplazes au Bündner Kunstmuseum de Coire.

Tu m’accompagnes?

VALANJA:

Bonjour, je suis ici pour voir l’œuvre “Oranger Kopf und gestreiftes Gewand”: où se trouve-t-elle?

ACCUEIL DU MUSÉE:

Bonjour. L’œuvre d’art fait partie de l’exposition annuelle des artistes grisons qui se trouve au deuxième sous-sol. Je vous souhaite beaucoup de plaisir!

VALANJA:

J’arrive au deuxième sous-sol et je vois de belles œuvres d’art. Il y a de grandes œuvres d’art, des sculptures, de belles peintures et des tableaux. La pièce est grande et bien éclairée. 

Me voici maintenant devant l’œuvre d’art. Elle est cool, mais assez abstraite. Il y a une figure humaine avec des yeux bleus et des cheveux blonds. On dirait que cette personne porte une chemise avec un col. La chemise paraît être bleue avec des rayures orange. 

La personne a l’air un peu âgée. Elle sourit… on dirait un selfie.

Il s’agit de l’œuvre d’art “Oranger Kopf und gestreiftes Gewand” d’Andriu Deplazes. L’œuvre date de 2021. Elle a été réalisée à l’encre et à l’aquarelle sur papier. Elle mesure 29,5 x 21 cm. 

J’ai quelques questions à vous poser, Monsieur Deplazes:

  • Vous avez utilisé une feuille de papier, avez-vous utilisé une feuille de papier spéciale ou simplement un papier d’impression normal? Et quels types de pinceaux avez-vous utilisés?
  • Est-ce que c’est une personne particulière que vous avez dessinée?
  • Et est-ce que le vêtement a une signification particulière pour vous? Pourquoi le pull est-il bleu et orange, et à rayures?

ANDRIU DEPLAZES:

Salut Valanja, c’est Andriu Deplazes. Je suis très heureux que tu aies pris le temps d’aller au musée et que tu aies regardé mon dessin avec attention. Je vais maintenant essayer de répondre le plus précisément possible à tes questions.

Tout d’abord, tu m’as demandé quels matériaux j’utilisais. En fait, c’est un papier à dessin tout à fait normal. Il est d’épaisseur moyenne, donc pas aussi fin qu’un papier à photocopie, mais pas non plus aussi épais qu’un vrai papier à aquarelle. Le papier absorbe la couleur, un peu comme une éponge, mais pas complètement.

Je travaille avec des matériaux très différents. J’aime la recherche d’un nouveau matériau. J’aime expérimenter, et cela implique aussi que l’on ne maîtrise pas toujours tout. 

Je fais donc beaucoup de choses avec de la salive, de l’huile ou différents pinceaux, chers ou bon marché, ou encore avec les mains. Pour moi, cela doit rester un jeu et non une manipulation virtuose où l’on sait exactement où l’on veut aller.

La deuxième question que tu m’as posée était de savoir qui était réellement la personne dont je faisais le portrait. Et je trouve que tu as regardé très attentivement, parce que tu as vu qu’il s’agissait d’un selfie. Le selfie est très important pour moi, car il m’est très désagréable de prendre des photos de personnes ou de dessiner devant des gens. Je ne suis pas très doué pour cela et je préfère travailler seul, chez moi. Je prends un selfie… parce que j’ai besoin de quelque chose pour commencer un dessin; parce que j’ai besoin de ces proportions; parce que je ne peux pas les inventer de tête. Et c’est pourquoi le selfie est important comme première étape. Ce n’est vraiment qu’un début. Cela me permet de trouver une forme humaine impersonnelle qui provoque peut-être des sentiments humains très profonds. Mais il ne s’agit pas de savoir s’il s’agit d’un homme ou d’une femme, d’une personne riche ou pauvre, etc. Il s’agit vraiment de révéler nos sentiments humains les plus profonds.  

Et la troisième question va en fait pour moi dans une direction similaire. La question de savoir quelle est la signification du pull-over ou du vêtement. Pour moi, c’est un vêtement qui, là aussi, ne représente rien, mais qui soutient de manière très neutre le corps androgyne et ne le classe pas dans une classe sociale. 

J’espère que ceci fournit les réponses à tes questions. J’ai été très heureux de cet échange, même si nous ne nous sommes malheureusement pas rencontrés.

Je te souhaite une bonne continuation et toujours autant de plaisir dans les musées.

Ciao Valanja.

°°

“ART’S COOL autrement dit “Art is cool”!

C’est un rendez-vous avec une œuvre d’art contemporain suisse regardée, expertisée et questionnée par des jeunes gens auxquels répond à sa façon l’artiste qui a réalisé l’œuvre. C’est simple, non?

Aujourd’hui, il s’agit de “Oranger Kopf und gestreiftes Gewand”, une œuvre d’art d’Andriu Deplazes, examinée par le regard curieux de Valanja.Ne manquez pas de découvrir par vous-même l’œuvre d’art en réalité, au Bündner Kunstmuseum de Coire jusqu’au 30 janvier.

Et collectionnez l’art contemporain avec vos oreilles! Retrouvez-nous presque chaque semaine pour compléter votre collection avec un nouveau focus sur une œuvre récente d’un ou d’une artiste suisse.

Vous trouverez les portraits des jeunes aficionadas et aficionados d’art contemporain, les mini bio des artistes interviewés ainsi que les photos des œuvres sur le site artscool.ch.

Si vous souhaitez contribuer au rayonnement du podcast ART’S COOL, n’hésitez pas à en parler autour de vous, à vous abonner et à lui attribuer cinq étoiles sur votre plateforme d’écoute préférée.

Vous pouvez aussi nous suivre sur Instagram, sur le compte young_pods.

Le podcast ART’S COOL est réalisé et diffusé grâce au précieux soutien de la Loterie Romande, de Pro Helvetia, de la Fondation Gandur pour la Jeunesse, de la Fondation Ernst Göhner, de la Fondation Oertli, de la Fondation Sandoz et du Pour-cent culturel Migros.

Avec les voix de Florence Grivel pour la version française et de Stephan Kyburz pour la version allemande.
Musique et habillage sonore par Christophe Gonet.