Skip to content

Larissa & Christoph Rütimann

Aargauer Kunsthaus: Larissa a rendez-vous avec l'œuvre "Handlauf Kürbis" de Christoph Rütimann et elle se demande pourquoi l'artiste a choisi de représenter un champ de citrouilles.
LarissaMayara

MINI-PORTRAIT DE LA / DU JEUNE

Nom: Larissa
Âge: 18 ans

Ton parfum de glace préféré? Pistache.
C'est quoi l'odeur de l’été? Sirop de fleurs de sureau.
Le plus bel endroit du monde? Ilha Grande (Brésil).

MINI-PORTRAIT DE LA / DU JEUNE

Nom: Larissa
Âge: 18 ans

Ton parfum de glace préféré? Pistache.
C'est quoi l'odeur de l’été? Sirop de fleurs de sureau.
Le plus bel endroit du monde? Ilha Grande (Brésil).

MINI-PORTRAIT DE L'ARTISTE

Nom: Christoph Rütimann
Année de naissance: (*1955)

Votre parfum de glace préféré? Café glacé.
C'est quoi l'odeur de l’été? Des tomates fraîches.
Le plus bel endroit du monde? Souvent, l'endroit où je travaille.

ChristophRütimann_HandlaufKürbis

Crédits photo: Christoph Rütimann, Handlauf Kürbis, 1995, Installation vidéo, boucle 2'35'', moniteur, tube en plastique (taille de l'installation variable). Aargauer Kunsthaus Aarau, dépôt de la fondation Walter A. Bechtler © Christoph Rütimann

Artiste: Christoph Rütimann (*1955)
Titre de l’œuvre: Handlauf Kürbis
Année: 1995
Technique: Installation vidéo, moniteur, tube plastique.
Dimensions: Taille de l'installation variable. Vidéo boucle 2'35''
Lieu d’exposition:

Aargauer Kunsthaus
Aargauerplatz
5001 Aarau

www.aargauerkunsthaus.ch

MINI-PORTRAIT DE L'ARTISTE

Nom: Christoph Rütimann
Année de naissance: (*1955)

Votre parfum de glace préféré? Café glacé.
C'est quoi l'odeur de l’été? Des tomates fraîches.
Le plus bel endroit du monde? Souvent, l'endroit où je travaille.

Transcription de l'épisode

Bonjour! Je m’appelle Larissa Mayara, j’ai 18 ans et je viens de Beinwil am See.

Ce que l’art signifie pour moi? Je trouve que c’est une question très difficile. Car l’art signifie beaucoup pour moi. Parce que plus tard, après le gymnase, je veux étudier l’histoire de l’art.
Mais l’art c’est comme un cadeau à l’humanité, je dirais.

Aujourd’hui, j’ai rendez-vous avec une œuvre d’art à l’Aargauer Kunsthaus.
Ça te dit de venir avec moi?

LARISSA:

Bonjour, j’aimerais voir l’œuvre “Handlauf Kürbis” de Christoph Rütimann. Où se trouve-t-elle?

ACCUEIL DU MUSÉE:

Bonjour. Il te suffit de descendre l’escalier. Bonne visite!

LARISSA:

Merci beaucoup!

Pour aller au sous-sol, nous descendons par un escalier noir en forme de spirale.

Nous venons d’entrer dans la pièce où se trouve l’œuvre. Et toute la pièce est consacrée à cette œuvre. Mais elle ne remplit pas toute la pièce. Et la première chose que l’on voit, sur un mur, c’est un écran qui montre une vidéo. Cette vidéo est une vue du dessus d’une plantation de citrouilles: on est guidé de citrouille en citrouille par un tube. Et dans la salle, il y a un également un tube en caoutchouc, orange lui aussi. Ce que je trouve cool, c’est que la couleur orange est un motif qui traverse toute la vidéo.

La progression de la vidéo est très intéressante : au début, on voit un champ. Puis, on passe du champ à un village. On traverse les rues jusqu’à une maison. Enfin, on se retrouve dans le champ.

L’œuvre s’appelle “Handlauf Kürbis” et a été réalisée par Christoph Rütimann, entre 2004 et 2005. C’est une installation vidéo composée d’un moniteur et d’un tube en plastique. La vidéo est présentée en boucle, d’une durée de 2:35.

J’ai quelques questions à poser à Christoph Rütimann.

  • Pourquoi a-t-il choisi des citrouilles et pas un autre légume, comme par exemple des courgettes? Est-ce que la couleur a influencé le choix? Est-ce que la couleur a une signification?
  • Quelle est la signification profonde de l’œuvre? Pour moi, elle montre ce lien entre ces courges, comme un système: un champ où tout va ensemble. Les différents éléments sont tous reliés, à commencer par leurs racines, et ils poussent tous ensemble et sont récoltés ensemble.
  • Pourquoi l’œuvre s’appelle précisément “Handlauf Kürbis” (main-courante citrouille en français). La citrouille semble avoir beaucoup de sens, car c’est l’élément le plus important de l’œuvre et on est guidé de citrouille en citrouille. La main courante pourrait-elle avoir un rapport avec le tuyau? C’est-à-dire que l’on est guidé au moyen du tuyau, comme une main courante dans un escalier…
  • Je trouve très intéressant qu’une pièce entière soit consacrée à l’œuvre, mais celle-ci n’est pas centrée dans la pièce, elle se trouve plutôt sur le côté droit. Pourquoi a-t-on décidé de l’exposer ainsi plutôt que d’occuper tout l’espace?

CHRISTOPH RÜTIMANN:

Bonjour Larissa, j’ai été très heureux que tu aies choisi de t’intéresser à “Handlauf Kürbis”. C’est une œuvre qui est importante pour moi. C’est un travail qui a une structure claire, mais qui est aussi très spontané.

Je vais répondre à tes questions, que je trouve excellentes. Mais je vais commencer par la troisième question, parce que c’est probablement là que se trouve la clé.

Tu m’as demandé pourquoi j’avais choisi ce titre: “Handlauf Kürbis” (“main-courante citrouille »). Mais il s’agit avant tout de savoir pourquoi cette œuvre porte le nom de “main-courante”. “Handlauf” est une grande série de travaux vidéo que j’ai réalisés et que je réalise encore. Il y a des mains courantes dans le monde entier, et l’ensemble du projet s’appelle « Geländer » (rampe ou balustrade). Et la balustrade est surmontée d’une main-courante.

À l’origine, les premiers travaux sont effectivement nés du fait que j’ai simplement parcouru des mains-courantes avec une caméra, d’un point A à un point B. J’ai décidé en effet de simplement suivre, avec ma caméra, des mains-courantes qui accompagnent l’architecture, des maisons, des ponts…

La signification de ce travail, c’est la deuxième partie de ta question; mais je ne vais pas vraiment la développer. Tu étais sur la bonne voie avec ton énumération de sens potentiels. D’un côté, nous avons un tuyau en PVC, c’est-à-dire un tuyau en plastique orange qui servait autrefois à poser des câbles électriques. Et il se trouve que cette couleur est presque la même que celle des citrouilles. Ces citrouilles sont dans différents états. Il y a celles qui sont bien mûres, puis celles qui sont déjà presque pourries. C’est un monde intéressant de différents états et de différents sous-groupes.

La couleur est un excellent contraste avec le vert, ce qui explique peut-être aussi pourquoi je n’ai pas choisi de courgettes. Des courgettes dans un champ vert, ça n’aurait pas été très visible. Ceci répond donc à ta première question: pourquoi ai-je utilisé un champ de citrouilles et non un champ de légumes ou de courgettes et pourquoi avoir choisi la couleur orange?

Le lieu est peut-être aussi important. J’ai découvert ce champ de citrouilles tout près de chez moi. Un peu par hasard, parce que je passais souvent devant. Et à un moment donné, j’ai réalisé que je devais en faire quelque chose. Et c’est là que j’ai remarqué par hasard également des tubes en plastique chez un électricien et je lui ai demandé si je pouvais en avoir quelques-uns.

Et puis un jour — on le voit dans le film, c’était une journée d’automne à moitié maussade — je suis parti avec un paquet de tuyaux sous le bras. J’ai tracé progressivement un parcours que j’ai suivi à chaque étape avec la caméra.

Quatrième question: pourquoi l’œuvre est-elle exposée ainsi? Pour moi, cette installation doit être légère et décontractée. Elle ne doit pas être prétentieuse. Placer le moniteur au milieu, par exemple, ne serait pas une bonne chose. Et les tuyaux doivent aussi se déplacer dans la pièce, non pas en roulant, mais en s’allongeant. Et l’ensemble doit avoir une certaine flexibilité.

Je te remercie beaucoup de t’être intéressée de près à ce travail et d’y avoir jeté un regard si attentif. Et je serais heureux que ton voyage dans l’art reste aussi intéressant pour toi qu’il l’est pour moi. Je te souhaite le meilleur!

Ciao Larissa.

°°

“ART’S COOL autrement dit “Art is cool”!

C’est un rendez-vous avec une œuvre d’art contemporain suisse regardée, expertisée et questionnée par des jeunes gens auxquels répond à sa façon l’artiste qui a réalisé l’œuvre. C’est simple, non?

Aujourd’hui, il a été question de l’œuvre “Handlauf Kürbis” de Christoph Rütimann, examinée par le regard curieux de Larissa.

Ne manquez pas d’aller découvrir en vrai l’œuvre dont il était question au Aargauer Kunsthaus, jusqu’au 24 avril… Ne tardez pas!.

Et collectionnez l’art contemporain avec vos oreilles! Retrouvez-nous presque chaque semaine pour compléter votre collection avec un nouveau focus sur une œuvre récente d’un ou d’une artiste suisse.

Vous trouverez les portraits des jeunes aficionadas et aficionados d’art contemporain, les mini bio des artistes interviewés ainsi que les photos des œuvres sur le site artscool.ch.

Si vous souhaitez contribuer au rayonnement du podcast ART’S COOL, n’hésitez pas à en parler autour de vous, à vous abonner et à lui attribuer cinq étoiles sur votre plateforme d’écoute préférée.

Vous pouvez aussi nous suivre sur Instagram, sur le compte young_pods.

Le podcast ART’S COOL est réalisé et diffusé grâce au précieux soutien de la Loterie Romande, de Pro Helvetia, de la Fondation Gandur pour la Jeunesse, de la Fondation Ernst Göhner, de la Fondation Oertli, de la Fondation Sandoz et du Pour-cent culturel Migros.

Avec les voix de Florence Grivel pour la version française et de Stephan Kyburz pour la version allemande.
Musique et habillage sonore par Christophe Gonet.

C’est une production Young Pods.